Gé;ry se dresse.
Toi pas :


Nom : "Amour & Foutre"

Noncel : Gérard Pacs
Date d'enregistrement : 16 octobre 2018

Fichier - Amour_Foutre.mp3
(zip)


Homme-age :


1) le problème de Momo, c'est le manque de volonté
Il faut l'voir aux heures creuses, à moitié débraillé,
Il surfe sur l'Internet pour se désennuyer
Et de conserves s'empiffre, sans même les réchauffer

Momo regrette parfois son portail en inox
Et n'assume qu'à moitié sa gueule hétérodoxe
"Tant pis", se console-t-il, je garde mes baisers
Pour celle qui me méritera en osant m'embrasser

Momo c'est une bouche, mais pas n'importe laquelle
27 cerbères branlants sont donc les sentinelles
D'une langue, de vert, moquettée : Lit d'haleine endiablée
Quel écrin, toutefois pour ses conneries clamer !?

Rm) Trop d'amour, tue l'amour, c'est ce qu'on se dit toujours
Trop d(e) haine n'est sinécure, et ça on n'en a cure
Si quand on aime on ne compte, ça vaut pour le contraire,
Ne ressasse tes défaites sous peine ta croix d'en faire

2) Exilée de son bocage des confins de la Puszta
Ildiko se fait lascive sous l'oeil de la caméra
Ses sens sont émoussés du fait de ces substances
Que lui administrent ces gens, chargés de sa surveillance

Ildiko c'est une bouche, et pas n'importe laquelle
Pour si bien s'en servir, elle a bien pris sur elle
Pour que ne se prolongent ces humiliations
Et que la scène bouclée, elle retrouve son cocon

Quand elle était petite, un prince, elle attendait
Un garçon bien gentil qui pour elle en pincerait
Avec ce compagnon, protecteur et fidèle,
Elle rêvait de valses, de dîners aux chandelles

Ri) Trop bonne et trop confiante, une coupable innocente
Abandonnée aux bêtes, insensibles et abjectes
Tu comptais trop sur d'autres qui en ton enfance n'ont vu
Qu'une piètre pacotille, un simple revenu

3) Momo est un Incel, il en accuse le monde
Il crie sur tous les toits que les femmes sont immondes
Qu'en le gardant vierge, elles le déshonorent
Et qu'elles sont bien stupides de ne voir son coeur d'or

Sa colère épanchée, il s'en va militer
Sur les réseaux sociaux, on ne peut l'arrêter
Il prône la punition et milite pour le viol
De celles qui ne le voient pas, qui lui refusent l'obole

Une fois bien assouvi, il pointe son butineur
Sur des sites qui ne sont accessibles aux mineurs
Momo a un fétiche, la strangulation
Sous les coups de boutoirs de multiples pénétrations

Rm) Trop d'amour, tue l'amour, c'est ce qu'on se dit toujours
Trop d(e) haine n'est sinécure, et ça on n'en a cure
Si quand on aime on ne compte, ça vaut pour le contraire,
Ne ressasse tes défaites sous peine ta croix d'en faire

4) les yeux d'Ildiko se retrouvent embués
Malgré toute la morphine qu'on lui a injectée
Elle sent sa chair de femme écorchée la brûler
Et son âme molestée de désespoir hurler

"On peut peut être la recoudre et maquiller son cou
Et ce sera reparti pour un moment, du coup,
C'est une trop bonne gagneuse, ce serait bien trop long
D'en former une nouvelle à nos chers étalons"

Ildiko inconsciente repense à son enfance
à son père endetté qui pour une pitance
La vendit à ce mac, dévoreur de jeunes filles
Qui s'enrichit grâce aux fantasmes de tristes drilles

Ri) Trop bonne et trop confiante, une coupable innocente
Abandonnée aux bêtes, insensibles et abjectes
Tu comptais trop sur d'autres qui en ton enfance n'ont vu
Qu'une piètre pacotille, un simple revenu